Alexis Loison Région Normandie ©Jean-Marie Liot

Des nouvelles des coureurs : à mi-Solitaire, tout peut se faire !

Alexis Loison à l’attaque sur son Figaro Bénéteau 3 REGION NORMANDIE

A 14h11 ce dimanche, le départ de la troisième étape de la Solitaire URGO LE FIGARO 2019 a été donné en Baie de Morlaix. Au programme : une boucle de 450 milles nautiques longeant les côtes du Nord Bretagne vers Granville comme entrée en matière… avant de remonter dans les îles anglo-normandes pour passer entre Aurigny et le Cap de la Hague pour ensuite rejoindre l’Angleterre librement.

Une première partie de course qui s’annonce éminemment tactique vu les forts courants en ces lieux d’autant que le vent est prévu à mollir. Et on le sait : Alexis Loison connaît fort bien le coin, un tracé qui ressemble en partie à celui de la Solo Normandie qu’il a remporté deux fois, et des conditions de jeu avec lesquelles il compose fort bien aussi !

parcours 3 solitaire urgo figaro 2019

Après un rappel général, les 46 figaristes encore en lice se sont élancés sur un parcours de dégagement de 10 milles dans une brise soutenue approchant les 20 noeuds ; ils naviguent depuis l’après-midi en direction de la Baie du Mont St Michel, objectif : bouée Videcocq en ligne de mire dans la soirée.

Les prévisions météo. convergent, le vent est appelé à faiblir, faisant tourner les têtes et les méninges pour placer idéalement empannages et autres virements mais surtout les courants, coeff. de 82 et plus en ce moment, vont être déterminants dans les choix de navigation… ATTENTION cela peut rimer avec punition !

Ce soir (21h30), Région Normandie est pointé 1er sur la carto., les positions varient beaucoup, des options entre ceux du large dont Alexis Loison et ceux de la côte, des vitesses relevées peu rapides et assez différentes (entre 1,5 et 5,2 nds).

La flotte est attendue à la pointe de la Hague en début de matinée lundi (demain) pour virer le phare des Casquets avant de traverser la Manche 

à suivre sur la carto. officielle (voir le lien plus bas) ou Marine Traffic, pour ceux qui voudraient les voir et saluer not’champion  😉

carto-j0 solitaire Urgo Fig E3

Retour sur les 2 premières étapes

  • Nantes – Kinsale : 550 milles, dans des vents très “versatiles”

Alexis a débuté la Solitaire par un excellent départ et début de parcours, 2 jours à naviguer aux avant-postes jusque la pointe Bretagne. Au niveau du Finistère Sud, et de la Baie d’Audierne en particulier, la flotte vit des moments de “pétole” intense, des options se dessinent…

Extrait de la vacation d’Alexis Loison (Région Normandie), source lasolitaire-urgo.com : “On arrive en mer Celtique. On est au près en bâbord amure sur la route directe pour le Fastnet, et il y a quelques bateaux devant mais ils ne sont pas si loin que ça, et vu les prévisions météo, il y a encore du jeu. Il y a des grosses oscillations en force et en direction, je n’ai vraiment pas la main sur les écoutes et il faut changer en même temps la direction et les voiles… il y a du boulot ! On a un bateau qui est très solicitant pour le faire avancer correctement. A chaque fois on passe notre temps avec les yeux sur le speedo, on passe des réglages, on finit par trouver, etc.”

Comme d’autres ténors du circuit à l’approche du DST, le cherbourgeois compte sur une bascule et le retour de la brise par le Nord-Ouest. Malheursement, le scénario ne sera pas celui-ci (les infos météo. sont générales et données 2 fois par jour, les coureurs ne reçoivent pas de fichiers en course). En choisissant une route Est, la 2ème partie du peloton fera du gain de vitesse en bénéficiant d’une meilleure pression jusqu’aux côtes irlandaises. Yoann Richomme remporte l’étape et les écarts entre les arrivées sont conséquents  ! La note est salée pour nombre de concurrents, Alexis Loison se classe avec environ 8h30 de ‘retard’.

  • Kinsale – Roscoff (Baie de Morlaix) : 530 milles en longeant les côtes anglaises…

Une étape alternant hauturier et côtier, avec des points de passages à niveaux à gérer et un vent oscillant entre brise légère et powertime ! et des bandons à déplorer.

alexisLoison-skipper_facebook-etape2Alexis part d’Irlande le mors aux dents, le détour jusqu’à l’Île de Wight (en face de tcheu nous) lui plaît bien ; longer ces côtes britanniques est un sport qu’il pratique régulièrement.

Parti dans le bon paquet, il mène son Région Normandie à bonne vitesse et se présente aux abords des Îles Scilly dans le groupe leader… mais la brise s’essouffle à la pointe de l’Angleterre, et devient irrégulière favorisant avec la renverse des courants l’échappée d’un petit groupe.

 ‘Champion’ poursuit sa course, il cravache dans une nuit ventée et pointe en 7ème position à l’approche du Solent. La journée est plus calme, la bouée Needles Fairway est enroulée dans l’après-midi.

Extrait de la vacation d’Alexis, source lasolitaire-urgo.com : « Je suis un peu déçu parce que j’étais en compagnie de Yoann (Richomme) et de Gildas (Mahé) au passage de Bishop Rock et la « porte » s’est refermée devant moi : je ne méritais pas ça ! Du coup, j’ai pris cher même si je reste dans le bon paquet des poursuivants. Après, on a un peu souffert dans le vent de Nord mais j’ai pu m’échapper un peu. Là j’ai dix à quinze nœuds de brise portante. Maintenant, il faut gérer le DST des Casquets, les renverses de marée et cette dépression qui se joue de nous. Je suis resté sage dans le sillage des leaders, en envoyant le spi mais je vois que Gildas Mahé tente une autre option. »

Une option Est du DST qu’il ne sera pas le seul à prendre pour traverser la Manche (4 en tout) ; Adrien Hardy (Sans nature, pas de futur !) s’y aventure aussi et surgit ainsi en pôle position à Portsall. La nuit a été “costaud”, le vent a soufflé fort dans les voiles et les Figaro 3 à foils et a fait s’envoler les vitesses au speedo. Alexis a tenu le rythme, pas sa balise de localisation qui nous empêchait à terre de suivre sa route, et il effectue une belle fin de parcours le long des rivages bretons au coude à coude avec Morgan Lagravière et Armel Le Cleac’h qu’il ‘gratte’ un poil à une dizaine de milles de l’arrivée… jusqu’à la scoumoune 2 : son gennaker s’ouvre en deux, provoquant un coup d’arrêt au voilier et une perte de temps pour le remettre sur la piste à belle vitesse.

Bravo à Alexis Loison sur Région Normandie pour ta maîtrise et ta place de 8ème !

A l’abordage de cette 3ème étape, Alexis figure à la 18ème place du classement général provisoire, et quelque 10h30 de retard sur le leader ; tout est possible dans ce parcours avec un vent capricieux, de forts courants et des passages à niveaux… GO CHAMPION !

Crédit photos de couverture en haut Région Normandie et portrait d’Alexis Loison ci-dessous : ©Jean-Marie Liot

Encouragez Alexis Loison sur Région Normandie :AlexLoison_portrait©JM-Liot

Suivre la Solitaire Urgo Le Figaro

Cartographie de la course : www.lasolitaire-urgo.com/cartographie
Site internet : www.lasolitaire-urgo.com
Facebook : www.facebook.com/lasolitairedufigaro/
Twitter : twitter.com/LaSolitaire_50

Articles connexes

Publié dans Circuit Figaro, coureurs du YCC, News et étiqueté , , , .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.